LUTTE CONTRE LES VBG/EAS/HS EN MILIEU SCOLAIRE DANS LA PROVINCE DE LOMAMI.

femmes et enfants violer photo

le BEEP en campagne d’affichage des outils de communication sur la ligne verte dans les écoles, les administrations scolaires et les structures de prise en charge. Les VBG, les Abus et Exploitation Sexuelle, sans oublier le harcèlement sexuel sont aujourd’hui un fléau qui a pris racine dans la société et la lutte contre ce fléau en milieu professionnel en général et scolaire en particulier devrait être la préoccupation de tous.  C’est ainsi que le MINEPST à travers le Projet d’équité et de renforcement du système éducatif (PERSE) avec le financement de la banque mondiale a mis en place un projet de lutte contre les violences sexuelles en milieu scolaire exécuté par l’UNFPA (Fond de Nations Unies pour la population).  C’est dans ce cadre que le Bureau d’Études et Évaluations des Projets Communautaires « BEEP » se trouve dans la Province de Lomami en campagne d’affichage des outils de communication sur la ligne verte dans les écoles, les administrations scolaires et les structures de prise en charge.

Pour rappel, la ligne verte (le 49 55 55) est une ligne téléphonique gratuite mise en place par l’EPST et son partenaire l’UNFPA pour la dénonciation en toute sécurité et confidentialité des VBG/EAS/HS en milieu scolaire. Avant la campagne d’affichage proprement dite, les activités du BEEP conduites par son Chargé des Programmes Mr. Jean-Pierre KUPENZA se sont déroulées en deux temps : Il sied de confirmer que l’atelier d’information des responsables éducatifs de la province éducationnelle LOMAMI1 sur les activités que le BEEP va mener dans cette province éducationnelle. Cet atelier a regroupé près de trente participants issus du monde éducatif et de la société civile.

Après les avoir informées des activités du projet, s’adresse à l’assemblée le chargé des Programmes du BEEP s’est exprimé en ce terme : « Nous avons voulu vous associer ce matin, juste pour vous donner l’information, désormais dans quelques jours, une équipe importante descendra dans les écoles et dans les bureaux gestionnaires pour l’affichage de la ligne verte 49 55 55 pour la dénonciation des VBG dans les milieux scolaires en vue non seulement d’en éradiquer, mais aussi de diminuer ces abus sexuels ».Par ailleurs, la formation des afficheurs et superviseurs qui seront chargés de la campagne d’affichage de ces outils dans les écoles, les administrations scolaires et les structures de prise en charge.

Cette formation a concerné 11 participants qui à leur tour iront répercuter cette formation au niveau des différentes sous – divisions de la province éducationnelle LOMAMI 1.